Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë

Publié le par paradoxale

les-hauts-de-hurle-vent.jpgJ’avais lu ce roman il y a un peu plus d’un an. Déstabilisée par le fait que le narrateur ne soit pas Catherine, comme je m’y attendais, je n’ai pas pu profiter au mieux de cette lecture. J’avais mis du temps à faire le lien entre les personnages, ce qui avait quelque peu gâché le plaisir de lire cette histoire. Mais j’avais aimé. Depuis quelques temps, j’avais une envie soudaine de le relire, de le redécouvrir. Et à peine quelques jours après l’avoir commencé, je vis que le roman faisait l’objet d’une lecture commune sur le forum Livraddict. C’était l’occasion ou jamais de me lancer dans ma toute première lecture commune. Je décidai donc de m’y inscrire. Les vacances m’ont permis de me plonger complètement dans l’univers d’Emily Brontë. Le résultat fut plus que satisfaisant. Je me souvenais un peu de l’histoire, je savais à quoi m’attendre. J’ai donc pu savourer chaque phrase, chaque mot. J’étais avec Heathcliff et Catherine. Je relisais même des passages plusieurs fois, dans le seul but de savourer cette écriture. C’était comme si je redécouvrais complètement ce récit. Je ne m’étais pas attendue à tant aimer cette relecture. Les sentiments que décrit Emily sont si forts, si intenses ! Les personnages paraissent plus vrais que nature. J’avoue que j’ai une nette préférence pour Heathcliff. Son amour pour Catherine est si passionné, si destructeur ! Et même lorsqu’il était diabolique à souhait, je l’aimais. Par contre, Linton m’a également touchée, une fois adulte. La fille de Catherine m’a un peu agacée, m’a paru quelque peu idiote parfois, mais le pire est sûrement le fils d’Isabelle ! Tout à fait énervant ! Mais le personnage de Mrs Dean est sûrement l’un des personnages les plus intéressants. C’est elle qui raconte l’histoire, nous avons donc son point de vue. Simple domestique, il peut sembler, à premier abord, qu’elle ne joue qu’un rôle secondaire. Pourtant, en faisant bien attention aux détails, elle a un rôle beaucoup plus important dans cette histoire qu’on ne le croit, un peu comme un présage de mort. Bref, tous les personnages ont leur importance, se détruisant les uns les autres.

 

Je ne résiste pas à l’envie de vous mettre un extrait, où Heathcliff parle de Catherine à Mrs Dean :

 

« Vous croyez qu’elle m’a presque oublié ? Oh ! Nelly ! Vous savez tout comme moi que, pour chaque pensée qu’elle accorde à Linton, elle m’en accorde mille ! Dans la période la plus misérable de mon existence, j’ai eu cette crainte-là ; j’en ai été poursuivi lors de mon retour dans le pays l’été dernier. Mais seule l’assurance qu’elle m’en donnerait elle-même pourrait me faire admettre maintenant cette horrible idée. Si c’était vrai, que m’importeraient alors Linton, et Hindley, et tous les rêves que j’ai pu faire ? Deux mots résumeraient mon avenir : mort et enfer. L’existence, après que j’aurai perdu Catherine, serait pour moi l’enfer. Que j’ai été stupide de m’imaginer un moment qu’elle tenait à l’affection d’Edgar Linton plus qu’à la mienne ! Quand il l’aimerait de toutes les forces de son être chétif, il n’arriverait pas à l’aimer en quatre-vingts ans autant que moi en un jour. Et le cœur de Catherine est aussi profond que le mien : l’auge que voilà aurait autant de peine à contenir la mer que Linton à accaparer toute l’affection de sa femme. Bah ! il lui est à peine un peu plus cher que son chien ou son cheval. Il n’est pas au pouvoir de Linton d’être aimé comme moi : comment pourrait-elle aimer en lui ce qu’il n’a pas ? »    (page 187)

 

Ce passage, je l’ai lu un nombre incalculable de fois. Vous l’aurez donc compris, cette lecture fut pour moi un plaisir.  J’ai hâte maintenant d’aller lire les billets des autres participants à la lecture commune !

 

Les participants à la lecture commune : Avalon ,Bulle , Amandine, Cacahuète , Cerisia , Love-of-Book  , Gerry29 , Karline05 , Heclea .

 

Je remarque que peu d'entre eux ont aimé Heathcliff ! Suis-je la seule à être attirée par ce personnage ? (J'avoue que je commence à m'inquiéter !)

 

Et cette lecture s'inscrit dans le English Classics de Karine ! EnglishClassicsMaxi-copie-1

 

 

Publié dans Littérature anglaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alinea 21/08/2010 18:38


j'ai beaucoup aimé ce livre aussi


corelie 16/08/2010 18:49


Le passage que tu as cité est superbe ! Et ton billet me donne vraiment envie de découvrir ce bouquin. J'en avais déjà entendu parler évidemment, mais je n'y avais jamais porté attention. Alors
merci à toi ;)


paradoxale 16/08/2010 20:26



Oh mais je t'en prie ! Je suis contente si grâce à moi tu as envie de découvrir ce superbe roman ;)



mango 05/06/2010 15:59


J'aime bien ton enthousiasme! A 17 ans, j'aimais beaucoup Heathcliff! Ayant un peu vécu, je lui préfère Linton! Quel sacrilège! Je me déçois moi-même! :)


paradoxale 08/06/2010 13:56



Peut-être qu'avec l'âge, je préférerai Linton moi aussi ! Je le relirai dans une dizaine d'années, pour voir ^^



Livrenivre 01/06/2010 20:34


Un livre superbe, comme toi j'ai savouré l'écriture. Il faudrait que je le relise !


heclea 31/05/2010 23:18


Je fais partie des rares à ne pas avoir aimé... pas la bonne période peut être, mais c'est chouette que la plupart des avis soient positifs !


paradoxale 01/06/2010 18:42



Ca arrive de ne pas aimer un livre apprécié ^^ Oui, c'est peut-être la mauvaise période. Si tu retentes un jour, peut-être que tu aimeras ;)