A la recherche du temps perdu/ Du côté de chez Swann par Marcel Proust

Publié le par paradoxale

A la recherche du temps perdu / Du côté de chez Swann par Marcel Proust

 


Je vais commencer par un livre qui a été pour moi un véritable coup de cœur, c’est, comme vous l’aurez compris Du côté de chez Swann de Marcel Proust.  A la recherche du temps perdu est composé de sept tomes, dont Du côté de chez Swann, qui est le premier.

Ces derniers temps, j’avais beaucoup entendu parler de Proust. En cours, nous en avions parlé à l’occasion d’une séquence sur l’autobiographie, puis dans La grande librairie, émission littéraire sur France 5, à l’occasion du Salon du livre. Les personnes qui en parlaient (Fréderic Beigbeder notamment), n’en disaient que du bien. Alors je me suis décidée à le lire. On m’avait dit qu’au début, la lecture serait assez difficile. Il est vrai qu’il faut être vraiment concentré pour lire ce livre. Les phrases sont longues, très longues, et parfois je devais relire la phrase au début pour en comprendre la fin. Mais c’était un vrai délice. La plume de Proust m’a transportée au gré de ses souvenirs et pensées. Combray est la première partie du volume. Certes, le lecteur peut avoir plus de mal à rentrer dans l’histoire, que pour Un amour de Swann (la deuxième partie), mais Combray est superbe. J’ai trouvé que c’était plein de poésie, bien que ce soit de la prose. On peut vraiment parler de « beauté de l’écriture », ici. Il y a des passages qui sont réellement touchants, d’autres mêmes qui peuvent faire sourire, comme les passages sur la tante Léonie. La deuxième partie, Un amour de Swann, était passionnante. C’est un retour dans le passé, avec Swann, ce personnage qui était déjà présent dans Combray. On en sait plus sur lui, évidemment, sur ce qu’il a été, ce qu’il a fait, qui il a aimé. Puis la troisième partie, Nom de pays : le nom, est plus courte que les deux précédentes. Le narrateur évoque ses rencontres avec Gilberte Swann, la fille de Swann. Cette troisième partie est plus courte que les deux autres, mais elle révèle des détails sur ce qu’est devenu Swann après Un amour de Swann.  

Tout au long de ces trois parties, j’ai été transportée dans le récit de Proust. J’ai trouvé le tout passionnant. La collection Folio, avec sa préface et ses notes, m’a permit de bien cerner l’œuvre de Proust. Evidemment, ce n’est pas un livre que l’on lit en deux jours. Selon moi, il faut prendre son temps pour lire un tel chef d’œuvre, il faut le savourer. J’ai l’impression que ce livre a changé ma vie, et pourtant, je ne saurais dire comment. Je n’en ai pas eu conscience en le lisant, ni même juste après l’avoir fini, et pourtant, de jour en jour, je ne fais qu’y penser et je me dis que, oui, il m’a changée. C’est avec impatience que je veux lire la suite de la Recherche !

 

Commenter cet article

Saleanndre 13/06/2010 19:46


OUahou un article élogieux sur Proust, quel plaisir, quel puit de fraîcheur! j'ai la même réaction que toi quand tu as découvert le mien.
J'ai mis du temps avant d'aller voir le tien, je ne soupçonnais même pas qu'il existait sur ton blog, sur lequel je fais de belles découvertes.
Je commence vraiment à prendre plaisir à naviguer sur la blogo-bibliosphère!


paradoxale 13/06/2010 20:04



Je suis ravie que tu ais la même réaction que moi devant ton billet sur Proust !


La blogosphère littéraire recèle de trésors !



Lilly 09/07/2009 12:41

J'ai lu les premières pages de ce livre plusieurs fois depuis le début de l'année. Ca me plaît beaucoup, mais j'attends d'être dans de parfaites conditions pour débuter ma lecture. Ton billet est très beau, et il permet de rendre à la fois la grandeur de l'oeuvre et de rassurer ceux qui sont un peu peureux.

paradoxale 09/07/2009 13:20


Merci =)
Si mon billet donne envie de le lire à des personnes qui avaient un peu peur, ça me fait plaisir !


Marion 04/07/2009 14:38

J'ai entendu pleins de bonnes critiques sur ce livre, je pense que je lirai un jour ce livre. Mais j'attends d'avoir vraiment envie de le lire pour être bien concentrée sur ma lecture (surtout si tu dis qu'il faut s'accrocher au début) et pout la savourer.

paradoxale 05/07/2009 10:39



Il faut s'accrocher pour les premières pages, après l'écriture transporte le lecteur!



devoreuse2livres 23/06/2009 09:49

Ca me fait peur de lire un livre comme ça parce que l'auteur est réputé pour faire de longues, trés longues phrases. Alors ça me fait peur de ne pas comprendre. Mais j'ai eu l'occasion de lire un extrait de ce livre et je l'ai trouvé pas mal.

paradoxale 23/06/2009 10:04


Si tu as peur, mais que malgré tout tu es tentée, tu peux commencer par Un amour de Swann. J'avais un peu peur moi aussi de ne rien comprendre, mais
son écriture est sublime! Et une étude sur ses livres a montré qu'il n'y avait pas plus de phrases longues que de phrases courtes, mais c'est vrai qu'en lisant, on a l'impression qu'il y en a
beaucoup.


keisha 09/05/2009 13:55

Superbe lecture, n'est ce pas? Continue avec Proust, prends ton temps, ce n'est pas une course, à moi il a fallu des années pour arriver au bout...Mais quelle importance, finalement?